lundi 17 décembre 2007

UNREAL CITY


Unreal City consiste en:

Une exposition collective produite épisodiquement mais à large échelle, et ce sans recours à des murs, invitations et autres inaugurations ;

Une courte mais intense édition limitée (auquel cas tirée à 200 exemplaires) qui corrobore le fait qu’il revient au spectateur/lecteur de compléter le processus de création à travers l’acte de réception ;

La manifestation d’un élan à juxtaposer le travail de différents créateurs culturels et à présenter le produit qui en résulte à une audience jamais restreinte ;

Une expression d’exaltation envers les villes, toutes immenses, tumultueuses et vivantes soient-elles. Sites aux rythmes dynamiques, nœuds de communications concentriques, sans cesse extensibles, pulsations infinies d’évènements... Il s’agit somme toute de la célébration de citadelles de béton, de plaines de goudron, de garages, d’hôpitaux et de parkings souterrains, de salles de sport, de bars, de saunas et d’hôtels, de boîtes de nuit, d’usines, d’aéroports, de musées, de parcs, de lieux de cultes, de banques, de bureaux, de restaurants, de cafés, de gares, de studios de télévision et de centres commerciaux...

En soi, une ville périphérique, dans l’arrière-pays, située entre son contexte propre et une zone étrangère, non identifiée. Unreal City ne finit nulle part. Elle n’a pas de frontières et est une expérience planifiée dont les contours restent flous ;

Un objet d’art qui déplace le niveau de consommation graphique de la verticale au niveau illimité de l’expansion horizontale ;

Un recueil de clichés – architecturaux -qui souligne le fait que certaines expressions urbanistiques sont attirantes parce qu’elles représentent justement les ambitions, les convictions et les espoirs qui nous semblent pratiquement impossibles à concevoir - sans parler de défendre - à notre époque.

Unreal City sera distribué à Dublin, Londres, Paris et Berlin.

Padraic E. Moore
- Habitant,
Commissaire d'exposition,
Directeur de la publication,
Architecte de Unreal City

1 commentaire:

Carlos Luis DeMedeiros a dit…

J'adore your way of thinking and making art